Le loup de Bel-Air

Le loup de Bel AirIl faut reconnaître que la réhabilitation du hameau de Bel-Air, dont la traversée pouvait pousser au suicide n’importe quel routier dépressif, est plutôt une bonne idée. La station rénovée tranche agréablement dans cet alignement de bâtiments délabrés et l’association AOC redonne vie à ce haut lieu (à tous les sens du terme) de l’automobile évoqué par Ricet Barrier dans sa chanson « les tractions avant« .

Mais à côté de cette réhabilitation des lieux, il y a un projet qui soulève quelques interrogations : Vintage Bel-Air. Un parc de loisirs qui s’étendra sur 29 hectares, voire plus avec le parking. Lancé à grand renfort de communiqués de presse en 2014 (y compris dans la presse économique nationale) ce projet pharaonique à 9 millions d’euros paraît des plus flous. Et comme disait la grand-mère du Petit Chaperon Rouge, « Quand c’est flou, y a un loup ».

On nous dit que ce site accueillera un centre de formation d’apprentis. S’il est indéniable qu’il faut du personnel qualifié pour entretenir et surtout restaurer les voitures anciennes et de collection, quels sont les besoins réels de la filière sachant que la plupart des passionnés bichonnent eux mêmes leur monture ? Ensuite, comment ces apprentis rejoindront-ils leur centre de formation au milieu de nulle part ? Où seront-ils logés sachant qu’il n’est pas prévu, pour l’instant, de lieu d’hébergement ? La communauté d’agglomération, qui soutient le projet, a-t-elle l’intention de mettre en place des liaisons par bus scolaires alors qu’elle refuse depuis des années la desserte de certains hameaux?

Oecnideme criardOn nous dit que ce projet est respectueux de l’environnement. Pourtant, il va faire disparaitre 29 hectares de prairies calcaires dans une zone Natura 2000 qui vise justement à protéger ce genre de milieux et ce, dans un endroit (le plateau de Bel-Air) dont l’intérêt ornithologique avait fait l’objet d’un article sur le site internet spécialisé ornithomedia en mars 2009. Un plateau qui accueille régulièrement des espèces rares, voire très rares.

On nous dit que la « loi sur l’eau » sera respectée mais comment seront traitées les eaux usées des 60 000 visiteurs attendus ? La Communauté d’agglomération a-t-elle l’intention de financer un réseau de tout-à-l’égout et un assainissement collectif pour la commune de La Rochepot alors qu’elle le refuse à d’autres communes depuis 10 ans ? Par un bassin de lagunage sur le site, au milieu des touristes et au-dessus du réseau karstique qui alimente en eau le site du Bout du Monde et la vallée de la Cozanne ?

On nous dit que ce parc de loisirs attirera 60 000 visiteurs par an. Avec une telle fréquentation ce parc serait le 4ème site touristique de Côte d’Or mais d’où sort ce chiffre? Les amateurs de vins à la recherche d’authenticité et de tradition qui visitent nos caves vont-ils se précipiter là-haut pour revivre les glorieuses années de l’automobile (et ses bouchons) ?

Projet ParcLes visiteurs des Hospices de Beaune, ce joyau de l’architecture médiévale, vont-ils se ruer sur ce monument à la gloire du kitch ? Les touristes étrangers qui fréquentent la région pour son calme et la beauté des paysages seront-ils séduits par une reconstitution de Nationale 6 bordée de platanes et sapins rachitiques ? Les passionnés de voitures, ancienne ou non, qui sillonnent nos routes à la belle saison seront-ils seulement intéressés par ce projet qui, somme toute, ne leur apporte rien de plus que ce qu’ils ont déjà ? Et ce projet aura-t-il un réel impact positif sur notre économie ou, au contraire, ne risque-t-il pas de mettre à mal une de nos ressources économiques : le tourisme vert ?

On nous dit que ce sera favorable à l’économie locale et générera 50 emplois « locaux ». Qu’elle est leur définition de l’emploi « local » ? Comptent-ils pratiquer une discrimination à l’embauche en ne sélectionnant que des candidats issus des villages voisins ce qui est illégal ? Ce chiffre de 50 emplois est-il seulement réaliste lorsqu’on sait que 50 smicards à temps plein coûtent environ 960 000 euros soit 16 euros par visiteur attendu ? Cet argument n’est-il pas présenté dans le seul but d’emporter l’adhésion de la population locale, les promesses n’engageant que ceux qui les croient ?

On nous dit que ce projet est soutenu par de nombreux entrepreneurs locaux. Certains de ses patrons n’ont-ils pas un intérêt immédiat à soutenir le projet sachant que, par ailleurs, leurs entreprises  ont toutes les chances d’obtenir les marchés de construction passés de gré à gré avec à la clé un bénéfice bien supérieur à leur investissement dans le projet ?

Enfin, on nous dit que ce projet est financé par des fonds privés mais la Caisse des Dépôts et Consignations est régulièrement citée. A quelle hauteur  se monte la participation de cet organisme public ?

Les promoteurs de Vintage Bel-Air aiment à se décrire comme des marchands de rêve. Espérons que ça ne tourne pas au cauchemar et que le réveil ne soit pas trop difficile pour la population locale.


Une réflexion sur “Le loup de Bel-Air

  1. Bonjour

    L’impératif de protection de zones telles que celle qui serait menacée par le projet de musée automobile peut-il être respecté dans de telles conditions? Quelles raisons, autres que la cupidité d’une minorité d’entrepreneurs locaux et d’élus peu scrupuleux du bien public, peut-on réellement avancer comme argument valable à cette réalisation d’un autre temps? Ayez du courage, pensez à l’avenir, aux enfants et à la nature nécessaire à leur épanouissement pour refuser une telle erreur s’il vous plaît. Le futur de cette zone privilégiée et une bonne part de votre karma en dépendent. Merci

    J'aime

Répondre à Boussard Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s