Randonneurs, randonneuses… à vos JMB!

Randonneurs - cirque du Bout du Monde

Le printemps est là et les nombreux sentiers de randonnée dans la Vallée offrent une multitude de possibilités aux amateurs de grand air et de nature. Marcheurs du week end ou randonneurs chevronnés, en sortie en famille le dimanche ou à la recherche de l’exploit sportif, il y en a pour tous les goûts !

Notre région attire beaucoup de randonneurs attirés par la beauté des lieux, et une Nature authentique et préservée.  Les visiteurs reviennent fidèlement tous les ans parcourir les sentiers le week-end ou en vacançes : la Vallée de la Cosanne, le cirque du Bout du Monde, les sentiers qui serpentent entre falaises et prairies des environs… Marcheurs et amoureux de la région font vivre une activité de « Tourisme vert » très présente dans la Vallée et respectueuse de son environnement. Ils trouveront de nombreux gîtes pour les accueillir dans la Vallée, à Nolay, Cormot-Vauchignon ou les villages alentours… Bienvenue !

L’orientation peut parfois poser question devant certains panneaux… JMB (à droite) ou JMB (à gauche) ?

Sentiers de randonnées

Le sentier JMB ou Jean-Marc Boivin est une magnifique boucle de 50 kilomètres et 1500 mètres de dénivellé en montée. Au départ de Nolay, le sentier vous emmènera à la découverte des paysages multiples de la Vallée et de ses environs, entre falaises, forêts, combes, prairies et vignes. A chacun son rythme et ses efforts pour le parcourir, sur toute sa longueur pour les plus sportifs ou pour partie de son circuit.

Carte: promenades en pays Beaunois – Sentier Jean-Marc Boivin » sur fonds carthographique au 1/25000ème éditée par le Syndicat Touristique Intercommunal du Pays Beaunois.

********

JMB, c’est Jean-Marc Boivin, un grand bonhomme et un « aventurier des temps modernes ». D’origine dijonnaise, il a fait ses premières armes en grimpant les falaises de la région, les falaises de Cormot en particulier qu’il aimait pour son beau calcaire et la difficulté de ses dièdres et cheminées façon alpine. Jean-Marc Boivin a inspiré la dernière génération d’alpinistes; touche à tout, il a ouvert de nouvelles pratiques sportives. Un mélange de gentillesse et de chaleur humaine, l’esprit curieux et un physique de compétiteur, il a ouvert l’aventure sportive dans toute sa diversité et ses extrêmes, et repoussé les limites du possible.

Partons sur ses pas, chacun à sa mesure …

Du bois mort pour la vie!

La Combe Renaud au Bout du Monde est un espace géré par le Conservatoire d’espaces naturels de Bourgogne. C’est un espace sauvage et préservé, les racines des vieux arbres de la forêt retiennent les gros blocs de calcaire moussus arrachés à la falaise. Le soleil pénètre difficilement ses pentes et l’humidité y est reine au printemps. Différentes espèces d’arbres s’accrochent à ses pentes, et une faune variée trouve refuge dans les cavités des vieux arbres ou dans les troncs morts, volontairement conservés pour préserver la biodiversité de la forêt.

Des panneaux d’information aux visiteurs, réalisés par le Conservatoire d’espaces naturels de Bourgogne, avec le soutien de la Région et de l’Union Européenne, expliquent l’utilité de ces forêts anciennes.

« du bois mort pour la vie »

Dommage que ces panneaux aient été vandalisés ces derniers jours, un acte ignorant et désolant. Pour votre plaisir, vous trouverez ici la retranscription de l’information du Conservatoire, photographiée dans le courant du mois dernier.

gestion-cen-bourgogne-combe-renaud

Des arbres inexploités mais indispensables au maintien d’une certaine diversité

C’est dans les vieilles forêts que la diversité biologique est la plus importante. On estime que 25% des espèces forestières dépendent des arbres âgés, dépérissant ou morts. Elles les utilisent comme abris ou source de nourriture. Ce sont des lichens, mousses ou champignons, mais aussi de nombreux insectes, mollusques, crustacés sans oublier des oiseaux ou des mammifères.

De par les modes d’exploitation forestière actuelle, 40% des organismes liés au bois mort et en décomposition seraient menacés en Europe.

Des espèces souvent méconnues mais fort utiles

Dans les forêts dites « naturelles » composées d’essences autochtones et n’ayant pas connu d’exploitation depuis plus de 50 ans, la décomposition du bois mort grâce aux organismes vivants permettrait le recyclage d’environ un tiers des éléments minéraux disponibles pour les racines des arbres.

Des actions pour rendre un caractère plus naturel à nos forêts

Une exploitation raisonnée des forêts, permet de conserver isolément ou sous forme d’ilots, des vieux arbres et des arbres morts.

Le Conservatoires d’espaces naturels de Bourgogne a choisi de laisser vieillir librement les forêts dont il a la gestion. Aucune intervention, hormis celles liées à la sécurité, n’est envisagée dans ces parcelles.

Conservatoire d’Espaces Naturels de Bourgogne

Bienvenue sur notre nouveau site !

Bienvenue sur notre nouveau site associatif!

Nous avons créé ce blog pour partager avec vous des informations importantes sur l’environnement de la Vallée et de ses environs, susciter votre soutien pour préserver la beauté de la nature et la qualité de vie dans notre région, et raconter un peu de son histoire pour le plaisir des grands comme des plus petits.

Notre Vallée est belle, protégeons la !